Message de Pâques 2015 de l'Évêque président de l'Église épiscopale

Message de Pâques 2015 de l'Évêque président de l'Église épiscopale

« Le seul endroit où nous ne le trouverons pas, c’est dans le tombeau ».
March 23, 2015
By: 
The Public Affairs Office

« Nous le trouverons déjà là avant nous, porteur de la nouvelle vie verdoyante, » déclare Katharine Jefferts Schori, Évêque président de l'Église épiscopale dans son message de Páques 2015. « Le seul endroit où nous ne le trouverons pas, c'est dans le tombeau ».

En 2015, Pâques est célébré le 5 avril.

Voici le Message de Pâques 2015 de l'Évêque Président.

 

Message de Pâques 2015

Il fait encore nuit lorsque Marie se risque à sortir pour trouver le tombeau. Aujourd'hui les cimetières autour de Jérusalem n'ont pas beaucoup de verdure. Le sol est la plupart du temps de la roche et des cailloux et il est bien difficile de trouver un endroit où y protéger un corps. Le corps de Jésus a été placé dans une sorte de grotte, avec une pierre roulée devant pour en fermer l'ouverture. Marie a fait le chemin par les rues sombres depuis le lieu où elle avait trouvé abri le dernier jour, peut-être entendait-elle les coqs qui commençaient à chanter et les gens du village qui commençaient à s’éveiller.

Elle s'approche de l'endroit mais pour une raison quelconque, ne semble pas être comme ils l’avaient laissé, cela n'est pas possible, n'est-ce pas ? Qui a déplacé la pierre ? À un voyage commencé dans les larmes et la peine s’y ajoutent maintenant la confusion, la colère, le choc, le chaos, l'abandon. Son corps lui-même a été volé.

Elle court le dire aux autres. Ils reviennent tous trois jusqu'au tombeau ; non, le corps n'est pas là mais une partie du linceul y est encore. Qui a déchiré le linceul et a volé le corps ? Pourquoi cette torture cruelle doit-elle continuer, ce sacrilège et cette insulte même après sa mort ? Qui a fait cette chose horrible ? Les hommes s’enfuient à nouveau, la laissant en pleurs face à cette douleur plus grande encore.

Elle regarde une fois de plus à l'intérieur – mais qui sont-ils pour apparaître avec tant d’audace ? « N'aie pas peur, femme… pourquoi pleures-tu ? ». Elle se retourne et en voit un autre, qui dit la même chose : pourquoi pleures-tu, qui cherches-tu ? Ce jardinier a été lui-même planté et renait maintenant vert et lumineux, ressuscitant en une vie plus pleine. Il la met au défi d'aller faire part de cette résurrection, cette grande nouvelle de printemps et de vie, à ceux qui ont fui.

S’élevant encore, cherchant encore l'union avec le Créateur, faisant cette offrande à ses amis bien aimés - je suis brièvement avec vous, je suis sur le départ. Allez et vous me trouverez si vous regardez bien.

Le ressuscité offre encore la vie à ceux qui cherchent les preuves de son jardinage, à savoir l'espoir, l'amitié, la guérison, la réunion, la restauration - à tous ceux qui ont été déracinés, coupés, à ceux qui sont desséchés et défraîchis, aux gisants rabougris dans le désert. Pourquoi pleurons-nous ou fuyons-nous alors que cette promesse demeure ?

Nous pouvons trouver ce vert, qui renait encore, si nous nous rendons aux côtés des Marie en deuil de ce monde, si nous extirpons les terrorisés qui se sont retirés dans leurs trous, si nous parcourons à pied le chemin d'Emmaüs avec ceux qui sont perdus et confus, si nous allons chercher les affamés dans le quartier appelé Galilée. « Nous le trouverons déjà là avant nous, porteur de la nouvelle vie verdoyante.  « Le seul endroit où nous ne le trouverons pas, c'est dans le tombeau ».

 

 

La Très Rév. Katharine Jefferts Schori

Évêque président et Primat

de l’Église épiscopale

 

 

 

 

L’Église épiscopale : www.episcopalchurch.org

Facebook : www.facebook.com/episcopalian

Twitter : www.twitter.com/iamepiscopalian

 

Tagged in: Easter Easter Message