Message du Carême 2015 de l'Évêque Président de l'Église épiscopale Katharine Jefferts Schori

Message du Carême 2015 de l'Évêque Président de l'Église épiscopale Katharine Jefferts Schori

Le Carême est « une quête à la recherche de la lumière si nous sommes disposés à y penser de cette façon »
February 10, 2015
By: 
The Public Affairs Office

« Cette croix qui est faite sur notre front le mercredi des Cendres est un rappel de la croix qui y est tracée à notre baptême » nous dit Katharine Jefferts Schori, Évêque Président de l’Église épiscopale, dans son message du Carême 2015.

La vidéo du message de l’Évêque Président se trouve ici 

Le Carême est une saison de réflexion chrétienne qui commence le mercredi des Cendres (le 18 février) et se termine à Pâques (le 5 avril).

L’Évêque Président nous fait également remarquer que le « Carême est une quête à la recherche de la lumière si nous sommes disposés à y penser de cette façon ».

Voici le Message du Carême 2015 de l’Évêque Président

Le Carême (« Lent » en anglais) est sur le point de commencer. En anglais, ce terme vient d’un mot de vieil anglais qui signifie « rallonger » et c’est un rappel que les jours rallongent à mesure que nous sortons des ténèbres de l’hiver et que nous avançons vers l’été.

Mais, dans un certain nombre d’autres langues, notamment en espagnol et en français, le mot « Carême » signifie « quarante jours ». Quarante jours d’errance dans le désert, quarante jours où Jésus se trouvait dans le désert.

C’est également une quête, une quête à la recherche de la lumière si nous sommes disposés à y penser de cette façon.

Le Carême est une ancienne tradition de solidarité et de préparation pour ceux qui attendent dans la joie le Baptême pendant la Veillée de Pâques. C’est depuis toujours un moment de prière et d’étude, de jeûne, d’abnégation et de don d’aumône, de partage de ce que nous avons avec ceux qui n’en ont pas. La prière est une occasion de réfléchir sur celui qui marche avec nous dans le désert, qui apporte la lumière au monde. L’étude est pour nous l’occasion de faire le même genre de choses en regardant l’histoire de notre tradition, là où les êtres humains ont trouvé la lumière et le chemin au travers de ce monde. Le jeûne et l’abnégation sont une réflexion intérieure sur ce qui nous maintient dans les ténèbres, ce qui nous maintient sans orientation ou ce qui nous maintient trop centrés sur nous-mêmes. Et cela se transforme en une invitation à nous tourner vers l’extérieur et à partager ce que nous avons avec ceux qui n’en ont pas. À construire des liens de solidarité entre le peuple de Dieu et le reste de la terre.

Le mercredi des Cendres le plus mémorable que j’ai jamais connu est celui que j’ai passé à San José au Costa Rica dans une école pour enfants. On m’a demandé de placer des cendres sur le front de jeunes enfants. C’était une expérience provocatrice au sens le plus profond, ce rappel à de très jeunes enfants qu’ils sont mortels.

Cette croix qui est faite sur notre front le mercredi des Cendres est un rappel de la croix qui y est tracée à notre baptême. Vous êtes scellé par l’Esprit Saint dans le baptême et marqué pour toujours comme un disciple du Christ. La croix du mercredi des Cendres est un rappel que nous sommes poussière et nous redeviendrons poussière, que nous partageons cette poussière avec chaque autre être humain qui ait jamais existé sur cette planète, que nous partageons cette poussière avec les étoiles et les planètes, que nous partageons cette poussière avec toute la création. Nous sommes faits pour être en relation avec le créateur et la création.

Le Lent ou Carême est une quête à la recherche de cette lumière. Puisse-t-elle être bénie cette année.

 

 

La Très Rév. Katharine Jefferts Schori

Évêque président et Primat

de l’Église épiscopale

 

 

 

L’Église épiscopale : www.episcopalchurch.org

Facebook : www.facebook.com/episcopalian

Twitter : www.twitter.com/iamepiscopalian

YouTube : https://www.youtube.com/user/EpiscopalChurchYT

Share This:

Tagged in: Lent